Connexion



Fil d'actu (RSS)   picto rss         

Le Centre National d'Expertise sur les Vecteurs (CNEV) est une structure multidisciplinaire permettant de mobiliser rapidement et efficacement, dans une perspective d'aide à la décision, l'ensemble de l'expertise et des compétences françaises dans les domaines de l'entomologie médicale et vétérinaire, de la lutte anti-vectorielle et des sciences humaines et sociales appliquées à la Lutte Anti-Vectorielle.

Home

Aedes albopictus et Ae. aegypti : comparaison de la susceptibilité à des virus dengue après repas de sang sur des sujets virémiques

L'importance épidémiologique d'Aedes albopictus dans la transmission de la dengue, comparativement à celui d'Aedes aegypti, est souvent discutée, notamment du fait que les données disponibles sont basées sur des expérimentations au laboratoires, ne reflétant pas ce qui se passe exactement in natura.

Afin de pallier ces limites, Whiteborn et al. ont réalisé une expérience en conditions contrôlées en utilisant des patients virémiques pour mesurer et quantifier la transmission du virus de la dengue dans des conditions se rapprochant le plus possible des conditions naturelles.

La susceptibilité des deux espèces a ainsi été comparée en réalisant 232 repas de sang directement sur 118 patients virémiques au Vietnam.

L'acquisition du virus a été aussi rapide pour Ae. albopictus que pour Ae. aegypti. Une fois infecté, Ae. albopictus a présenté une concentration plus importante en virus au niveau des tissus abdominaux. En revanche, la probabilité d'avoir une salive infectée était plus importante pour Ae. aegypti.

Des différences interspécifiques ont également été mises en évidence en fonction des sérotypes de DEN impliqués ; Ae. albopictus étant moins susceptible de devenir infectieux avec les sérotypes DEN-2 et DEN-4.

Ces résultats permettront sans aucun doute de mieux caractériser les risques, en particulier dans les zones colonisées par Ae. albopictus.

 

Source : Whitehorn J, Kien DT, Nguyen NM, Nguyen HL, Kyrylos PP, Carrington LB, Bich Tran CN, Quyen NT, Thi LV, Thi DL, Truong NT, Luong TT, Nguyen CV, Wills B, Wolbers M, Simmons CP. Comparative susceptibility of Aedes albopictus and Aedes aegypti to dengue virus infection following human viremic blood-feeding: implications for public health. J Infect Dis. 2015 Mar 17. pii: jiv173. [Epub ahead of print].

    

 

Campagne de communication en Alsace sur les maladies transmises par les tiques

La prévention des maladies transmises par les tiques fait parties des priorités de santé en Alsace et a été inscrite à ce titre dans le Projet régional de santé d'Alsace 2012-2016.

Des actions incitant à la vigilance vis-à-vis de ces risques ont été initiées par l'ARS Alsace en collaboration avec l'ONF, le Centre National de référence des Borrelia, les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, le Régime local agricole et Mutualia.

Dans ce cadre, une campagne de communication destinée au grand public a été lancée, des panneaux d'information vont être installés dans les zones forestières "à risque" et des actions de formation ont été proposées aux personnels de santé.

Plus d'info sur le site de l'ARS Alsace.

 

 

Europe, risques professionnels des activités forestières liés à certaines zoonoses : leptospirose, maladie de Lyme et tularémie

Les activités forestières constituent des facteurs de risque professionnels vis-à-vis de certaines zoonoses telles que la leptospirose, la maladie de Lyme ou encore la tularémie.

Une revue publiée dans Annals of Agricultural and Environmental Medicine a ainsi analysé 88 articles (33 concernant la borréliose de Lyme, 30 la tularémie et 25 la leptospirose) afin de dresser un état des lieux concernant la connaissance actuelle de l’incidence de ces trois maladies en Europe.

Il en ressort que les prévalences de ces maladies sont loin d’être négligeables et que des actions de prévention sont nécessaires. Cette revue souligne également la nécessité de standardiser ce type d’étude au sein des différents pays européens.

 

Source : Richard S, Oppliger A. Zoonotic occupational diseases in forestry workers - Lyme borreliosis, tularemia and leptospirosis in Europe. Ann Agric Environ Med - 2015 - vol.22 (n°1)

 

Dengue, Chikungunya : des risques pour l'Outremer

La Cire Océan Indien publie un numéro spécial de son bulletin de veille sanitaire qui dresse un bilan épidémiologique de l'épidémie de Dengue à Mayotte en 2014 ainsi que les résultats des stratégies de lutte des arboviroses à La Réunion et dans les DFA pour 2014.

Accès direct au BVS n°26/2015.

 

Point sur la situation épidémiologique du chikungunya en Guyane

La CIRE Antilles-Guyane présente la répartition géographique des cas cliniques de chikungunya en Guyane dans le point épidémiologique n°5/2015.

 

Nouvelle-Calédonie : estimation du coût d'une épidémie de dengue

La Direction des Affaires Sanitaires et Sociales de Nouvelle-Calédonie a réalisé une estimation économique de la dengue pour la période 2012-2013.

La principale conclusion de ce rapport est que, en Nouvelle-Calédonie, "le coût socio-économique total de l’épidémie 2012-2013 est de 1,6 milliards [francs Pacifique, soit environ 13.4 millions d'euros], 20% de ce coût est imputable à la prévention, au contrôle et à la surveillance et 80% à la maladie (coûts directs et indirects).

L'estimation de l'efficacité des mesures de lutte contre les vecteurs reste cependant la principale limite de l'exercice, notamment pour apprécier les bénéfices attendus en fonction de l'investissement consenti.

 

Accès au rapport de la DASS de Nouvelle-Calédonie.

  

 

Le Chikungunya aux Amériques sous un angle historique

Halstead, dans un article publié dans Emerging Infectious Diseases, propose des éléments historiques, relatifs à la clinique et l'épidémiologie, pour discuter la réapparition du chikungunya aux Amériques environ 200 ans après  d'absence. Les confusions entre le chikungunya et la dengue - et les conséquences en termes d'appelation même de cette dernière - sont abordées.

A travers la rétrospective de la circulation du chikungunya, on notera également avec intérêt que la maladie est également suspectée d'avoir circulée à La Réunion en 1872, suite à une épidémie en 1870 à Zanzibar.

 

Source : Halstead SB: Reappearance of chikungunya, formerly called dengue, in the Americas. Emerg Infect Dis. 2015; 21(4)

 

 

Page 1 sur 44

Vous pensez avoir observé un moustique tigre (Aedes albopictus) ? Vous souhaitez le signaler ?

Accédez au portail de signalement dédié

Journée thématique " Tiques " Maisons-Alfort ENVA

Le Cnev organise une journée thématique dédiée aux " Tiques et aux maladies à tiques: impacts en santé humaine et vétérinaire".

Cette journée se déroulera le 20 mai 2015 à l'Ecole Nationale Vétérinaire de Maisons-Alfort.

L'inscription est gratuite, ouverte à tous mais obligatoire pour des questions d'organisation.

Accès au programme et au bulletin d'inscription.

 Accès direct au questionnaire visant à réaliser un inventaire des

" Collections vivantes (élevages) d'arthropodes
d'intérêt médical et vétérinaire "

Qu’est-ce que la lutte antivectorielle ?

Dans son acception la plus large, la lutte antivectorielle comprend...

En savoir plus...

Qu'est ce qu'un vecteur ?

Un vecteur est un arthropode hématophage (se nourrissant de sang) qui ...

En savoir plus ...

Free business joomla templates