Connexion



Fil d'actu (RSS)   picto rss         

HomeActualités

Rapport OMS sur la lutte contre les maladies tropicales

L'OMS a publié le 16 janvier un rapport sur la lutte contre les maladies tropicales intitulé "Sustaining the drive to overcome the global impact of neglected tropical diseases". L'OMS fait ainsi état des progrès réalisés dans la lutte contre 17 maladies tropicales, dont plusieurs maladies à transmission vectorielles (maladie de Chagas, leishmaniose, onchocercose, trypanosomiase humaine africaine, filariose lymphatique et dengue). L'importance de l'innovation dans les méthodes de contrôle des vecteurs est par conséquent soulignée par l'OMS ainsi que la nécessité de renforcer les capacités nationales en entomologie médicale.

En termes d'enjeux pour le futur, un accent tout particulier est porté sur la menace que constitue la dengue. Cette maladie est en effet la maladie virale qui a le plus progressé dans le monde en 2012. Son "incidence a ainsi été multipliée par 30 au cours des 50 dernières années".

Accès direct au rapport de l'OMS.

 

Changement climatique et maladies à transmission vectorielle

The royal society publie un recueil d'articles dans un numéro spécial sur le "changement climatique et maladies à transmission vectorielle".

Ce numéro thématique aborde aux travers de différents aspects les stratégies de lutte et de contrôle des vecteurs, de leurs pathogènes prenant en compte les changements climatiques.

Accès direct au volume 370 d'Avril 2015.

 

Etude clinique d'un vaccin contre le chikungunya

Une étude publiée dans The Lancet Infectious Diseases rapporte les résultats d'une étude clinique d'un vaccin contre le chikungunya. Cette étude clinique de phase I a été réalisée par une société de biotechnologie autrichienne et l'Institut Pasteur à Paris .

Ce candidat vaccin, basé sur le vaccin recombinant de la rougeole, semble prometteur tant en termes d'efficacité que d'innocuité. Ainsi, "Le vaccin expérimental a induit des anticorps neutralisants contre le virus du chikungunya dans tous les groupes dès la première immunisation, les taux de séroconversion des participants étant de 44 % dans le groupe ayant reçu la dose faible, 92 % dans le groupe ayant reçu la dose moyenne, et 90 % dans le groupe ayant reçu la dose élevée. L'immunogénicité du vaccin expérimental n'a pas été affectée par l'immunité préexistante contre la rougeole. La deuxième vaccination de rappel a entraîné la séroconversion de 100 % des participants dans tous les groupes ayant reçu le vaccin expérimental".

Le vaccin expérimental a induit des anticorps neutralisants contre le virus du chikungunya dans tous les groupes dès la première immunisation, les taux de séroconversion* des participants étant de 44 % dans le groupe ayant reçu la dose faible, 92 % dans le groupe ayant reçu la dose moyenne, et 90 % dans le groupe ayant reçu la dose élevée. L'immunogénicité du vaccin expérimental n'a pas été affectée par l'immunité préexistante contre la rougeole. La deuxième vaccination de rappel a entraîné la séroconversion de 100 % des participants dans tous les groupes ayant reçu le vaccin expérimental.

 

Pour plus d'informations, lien vers l'étude et lien vers le communiqué de l'Institut Pasteur.

 

 

Situation épidémiologique du paludisme en Guyane

cartepaluguyaneLa Cire Antilles-Guyane a publié un bilan sur la surveillance du paludisme en Guyane pour la période septembre 2012-janvier 2013. Ce sont ainsi 417 accès palustres qui ont été diagnostiqués, dont 24% dus à Plasmodium falciparum.

Une analyse de la situation est également proposée par zone géographique ainsi qu'une cartographie du risque.

 L'ensemble des informations sont disponibles au sein du Point épidémiologique n°1-2013.

file:///C:/Users/fjourda/Desktop/cartepaluguyane.jpg
 

Chikungunya en Guyane: Point sur la situation épidémiologique

La CIRE Antilles-Guyane présente l'évolution temporo-spatiale de l'épidémie de chikungunya en Guyane dans le point épidémiologique n°04/2015.

 

Page 1 sur 56

AG et Journée Thématique "Impacts de la LAV"

 

Veuillez trouver, ci dessous, les présentations de l'Assemblée Générale du CNEV qui s'est tenue à Paris le 2 octobre dernier :

Présentation du bilan 2014 et perspectives 2015 du CNEV - Didier Fontenille

Présentation de l'expertise "préparation au risque épidémique d'arbovirose en métropole"- Frédéric Jourdain

Présentation de l'expertise "adaptation des stratégies de LAV aux Antilles" - Didier Fontenille

Présentation du GT "Guide des bonnes pratiques à l'attention des collectivités" - Fabien Walicki

 

Les présenations de la session thématique " Impacts de la lutte antivectorielle" ainsi que la table ronde sont accessibles au lien suivant:

 

http://webcast.in2p3.fr/events-cnev2014


S'inscrire à la lettre d'information

Free business joomla templates