Fil d'actu (RSS)   picto rss         

HomeActualités

Rapport OMS sur la lutte contre les maladies tropicales

L'OMS a publié le 16 janvier un rapport sur la lutte contre les maladies tropicales intitulé "Sustaining the drive to overcome the global impact of neglected tropical diseases". L'OMS fait ainsi état des progrès réalisés dans la lutte contre 17 maladies tropicales, dont plusieurs maladies à transmission vectorielles (maladie de Chagas, leishmaniose, onchocercose, trypanosomiase humaine africaine, filariose lymphatique et dengue). L'importance de l'innovation dans les méthodes de contrôle des vecteurs est par conséquent soulignée par l'OMS ainsi que la nécessité de renforcer les capacités nationales en entomologie médicale.

En termes d'enjeux pour le futur, un accent tout particulier est porté sur la menace que constitue la dengue. Cette maladie est en effet la maladie virale qui a le plus progressé dans le monde en 2012. Son "incidence a ainsi été multipliée par 30 au cours des 50 dernières années".

Accès direct au rapport de l'OMS.

 

Rôle de la faune sauvage dans l'épidémie de chikungunya de 2006 (Océan Indien)

Une étude publiée dans Veterinary research apporte des éléments quant au rôle des vertébrés terrestres dans l'épidémiologie du chikungunya.

Ce sont ainsi 18 espèces de mammifères et de reptiles de La réunion, Mazyotte et Maurice qui ont été prélevés, soit plus de 1000 échantillons.

Une recherche de virus a été effectuée sur 791 individus, tous négatifs.

Une recherche d'anticorps a ensuite été réalisée sur 1051 individus. 7 se sont révélés positifs :

  • 3 rats noirs de La Réunion (Rattus rattus) positifs au test ELISA dont 2 confirmés par immunofluorescence,
  • 1 macaque de Maurice et 1 macaque de La Réunion, tous deux pisitifs aux deux tests,
  • 2 lémurs fauves (Eulemur fulvus) de Mayotte positifs au test ELISA mais non confirmés par immunofluorescence.

 Selon les auteurs, ces résultats confirment l'infection préférentielle des primates simiens et suggèrent que les rats et les lémuriens puissent également jouer un rôle.

 

Référence : Vourc'h G, Halos L, Desvars A, Boué F, Pascal M, Lecollinet S, Zientara S, Duval T, Nzonza A, Brémont M. Chikungunya antibodies detected in non-human primates and rats in three Indian Ocean islands after the 2006 ChikV outbreak. Vet Res. 2014 May 1;45:52. doi: 10.1186/1297-9716-45-52.


 

Situation épidémiologique du paludisme en Guyane

cartepaluguyaneLa Cire Antilles-Guyane a publié un bilan sur la surveillance du paludisme en Guyane pour la période septembre 2012-janvier 2013. Ce sont ainsi 417 accès palustres qui ont été diagnostiqués, dont 24% dus à Plasmodium falciparum.

Une analyse de la situation est également proposée par zone géographique ainsi qu'une cartographie du risque.

 L'ensemble des informations sont disponibles au sein du Point épidémiologique n°1-2013.

file:///C:/Users/fjourda/Desktop/cartepaluguyane.jpg
 

Chikungunya dans les Antilles-Guyane: point de la situation épidémiologique au 13 juillet 2014

L'institut de veille sanitaire présente l'évolution temporo-spatiale de l'épidémie de chikungunya dans les départements français d'Amérique.

Les principales conclusions sont les suivantes:

- Saint Martin a recensé depuis fin novembre 2013,  3660 cas clinique et 3 décés,

- Saint Barthélémy estime à 730 cas cliniques depuis fin décembre 2013,

- Martinique a recensé depuis fin décembre 2013 48940 cas clinique et 13 décés,

- Guadeloupe estime depuis le début de l'épidémie à 63 000 cas clinique et 7 décés,

- Guyane 881 cas probable ou confirmés recensés depuis mi-décembre 2013.

 

Pour plus d'information consultez le point épidémiologique n°25 du 16 juillet 2014.

 

surveillance 2012 Ae albopictus en métropole

Aedes albopictus : lancement de la campagne de surveillance 2012 en métropole

La Direction générale de la santé a émis un communiqué de presse le 27 avril 2012 pdf button concernant le démarrage de la surveillance du moustique Aedes albopictus en France métropolitaine. Celui-ci rappelle notamment les différentes dispositions mises en oeuvre dans le cadre du plan national antidissémination de la dengue et du chikungunya en France métropolitaine.

Le plan actualisé pour la saison 2012 est également accessible ici pdf button.

 

 

Page 1 sur 45

S'inscrire à la lettre d'information

Free business joomla templates