Fil d'actu (RSS)   picto rss         

HomeLe Cnev

Le Centre National d'Expertise sur les Vecteurs (CNEV)

En 2010, L'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation, de l'Environnement et du Travail (Anses) et l'Institut de Veille Sanitaire (InVS) ont procédé à un appel à candidature en vue de la création du Centre National d'Expertise sur les Vecteurs (CNEV), structure multidisciplinaire permettant de mobiliser rapidement et efficacement, dans une perspective d'aide à la décision, l'ensemble de l'expertise et des compétences françaises dans les domaines de l'entomologie médicale et vétérinaire, de la lutte anti-vectorielle et des sciences humaines et sociales appliquées à la Lutte Anti-Vectorielle.

La décision relative à la création de ce centre d'expertise pour une période de cinq ans (2011-2016) est portée par les ministères chargé de l'agriculture et de la santé.

 Une réponse à cet appel à candidature a ainsi été coordonnée au nom d'un consortium regroupant 41 partenaires (voir le paragraphe relatif à la Constitution du CNEV).

 

Missions du Cnev

Le Centre regroupe une grande partie des acteurs français de la recherche et des structures opérationnelles de surveillance et de lutte impliqués dans le contrôle des arthropodes vecteurs de maladies.

Le Cnev a pour principales missions :

1/ l'expertise entomologique sur les vecteurs avec :  

  • la définition et l'évaluation d'indicateurs de surveillance entomologique
  • la définition et l'évaluation d'indicateurs d'efficacité de la LAV        
  • l'évaluation et l'amélioration des techniques de surveillance entomologique et de LAV.
  • l'évaluation de la résistance aux insecticides des insectes vecteurs.

 

2/ l'appui scientifique et technique par :

  • la participation à l'élaboration de mesures de lutte contre les vecteurs.
  • la représentation au niveau européen et international des ministères chargés de la santé et de l'agriculture concernant l'expertise en matière d'entomologie médicale et  vétérinaire.


3/ la formation dans le domaine de la lutte antivectorielle


4/ la veille scientifique et technique, c'est-à dire :

  • veille scientifique et alerte, concernant les aspects entomologiques, les risques vectoriels et les phénomènes entomologiques émergents.
  • veille sur l'évolution des connaissances scientifiques et techniques et transfert d'information vers le domaine opérationnel.


5/ l'orientation de la recherche par la prise en compte des besoins des ministères chargés de la santé et de l'agricuture et des enjeux scientifiques pour identifier des questions de recherche dans ses domaines de compétence.

Le CNEV est donc un réseau de laboratoires et de partenaires scientifiques, compétents dans les différentes composantes de la lutte antivectorielle.

 

Constitution du Cnev

Constitution

L'unité MIVEGEC (IRD, CNRS, UM1, UM2) a coordonné une réponse à l'appel à candidature pour la création d'un Centre national d'expertise dédié aux vecteurs. Suite à cette réponse, le CNEV est constitué :

  • d'un laboratoire central, l'unité MIVEGEC (IRD, CNRS, UM1, UM2), orientée vers les vecteurs de maladies humaines ;
  • de trois laboratoires associés :
  1. l'unité CMAEE (CIRAD-INRA), plus particulièrement compétente sur les vecteurs de maladies animales,
  2. du laboratoire de recherche opérationnelle de la direction technique de l'EID Méditerranée, orienté sur les aspects opérationnels,
  3. De l'Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP) pour les aspects sciences humaines et sociales,

Le Directeur du CNEV est Didier Fontenille, Directeur de l'UMR MIVEGEC.

Par ailleurs, le CNEV dispose d'une équipe de trois personnes pour son fonctionnement et la coordination de l'expertise : Katia Grucker, Frédéric Jourdain et Yvon Perrin.

 

 

Gouvernance


Comité de pilotage

Le Cnev est placé sous la tutelle des ministères chargés de la Santé et de l'Agriculture a été nommé pour 5 ans (2011-2015).

Afin d'encadrer et d'orienter ses activités,un Comité de Pilotage a été mis en place.

Ce dernier est composé de :

  • un représentant de la Direction Générale de la Santé,
  • un représentant de la Direction Générale de l'Alimentation,
  • un représentant de la Direction Générale de la Prévention des Risques,
  • un représentant de la Direction Générale de la Recherche,
  • un représentant de la Délégation Générale à l'Outre-mer,
  • un représentant de l'Anses,
  • un représentant de l'InVS
  • 8 personnalités qualifiées nommées intuitu personnae pour leurs compétences couvrant l'ensemble des disciplines de la lutte antivectorielle (LAV).


Son rôle est de veiller au bon fonctionnement du CNEV et de donner un avis sur le rapport annuel d'activités.
De plus, il propose aux ministères de tutelle pour approbation les orientations concernant le programme de travail annuel du CNEV.

 

Comité technique

Par ailleurs, et afind'orienter le CNEV dans son fonctionnement, ceui-ci s'est doté d'un comité technique interne.

Ce Comité technique a principalement en charge l'organisation même des expertises et est composé de 12 personnes :

  • le directeur du CNEV, Didier Fontenille
  • un représentant de chacun des trois laboratoires associés :

         - Thierry Lefrançois pour l'UMR CMAEE,

         - Jocelyn Raude pour l'EHESP

         - Christophe Lagneau pour l'EID.

  • 8 membres du CNEV représentant les différentes compétences et disciplines de la LAV ainsi que les différentes zones géographiques d'intérêt :

         - Catherine Bourgoin , pour l'Institut Pasteur,

         - Sarah Bonnet, pour les tiques,

         - Jean-Charles Gantier, pour les Phlébotomes et autres vecteurs,

         - Laurent Lagadic, pour les questions liées aux impacts environnementaux,

         - Bruno Lapied, pour les aspects liés aux substances insecticides et répulsives ainsi que le Protection personnelle antivectorielle,

         - Jean Alfonsi, en tant que représentant des opérateurs de lutte antivectorielle,

         - Joël Gustave, pour la région Antilles-Guyane,

         - Olivier Reilhes, pour la région Océan Indien.

 

Les partenaires

Liste des différents partenaires impliqués dans le Centre National d’Expertise sur les Vecteurs :

Retour

 

Gouvernance

Le Cnev est placé sous la tutelle des ministères chargés de la Santé et de l'Agriculture a été nommé pour 5 ans (2011-2015).

Afin d'encadrer et d'orienter ses activités,un Comité de Pilotage a été mis en place.

Ce dernier est composé de :

  • un représentant de la Direction Générale de la Santé,
  • un représentant de la Direction Générale de l'Alimentation,
  • un représentant de la Direction Générale de la Prévention des Risques,
  • un représentant de la Direction Générale de la Recherche,
  • un représentant de la Délégation Générale à l'Outre-mer,
  • un représentant de l'Anses,
  • un représentant de l'InVS
  • 8 personnalités qualifiées nommées intuitu personnae pour leurs compétences couvrant l'ensemble des disciplines de la lutte antivectorielle (LAV).


Son rôle est de veiller au bon fonctionnement du CNEV et de donner un avis sur le rapport annuel d'activités.
De plus, il propose aux ministères de tutelle pour approbation les orientations concernant le programme de travail annuel du CNEV.

 

S'inscrire à la lettre d'information

Free business joomla templates