Connexion



Fil d'actu (RSS)   picto rss         

Le Centre National d'Expertise sur les Vecteurs (CNEV) est une structure multidisciplinaire permettant de mobiliser rapidement et efficacement, dans une perspective d'aide à la décision, l'ensemble de l'expertise et des compétences françaises dans les domaines de l'entomologie médicale et vétérinaire, de la lutte anti-vectorielle et des sciences humaines et sociales appliquées à la Lutte Anti-Vectorielle.

Home

Registre des produits biocides

L'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a mis en place un registre des décisions d’autorisation de mise sur le marché et conclusions d’évaluation des produits biocides.

Ce registre est accessible au lien suivant et propose en particulier :

 

         

     

     

    Master International en Entomologie : appel à candidature pour l'année 2017-2018

    Le Centre d’Entomologie Médicale et Vétérinaire (CEMV) de Bouaké (Côte d’Ivoire) propose, en collaboration avec l’Université de Montpellier (France) et l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), le Master International d’Entomologie (MIE) médicale et vétérinaire, aux étudiants et professionnels du secteur de la santé, de l’agriculture et de l’environnement. Cette formation de haut niveau répond aux besoins de compétences nécessaires pour faire face à la menace des maladies émergentes à transmission vectorielle. Ce Master offre une co-diplômation au terme de cette 2ème année de formation.

    Le dépôt des dossiers de candidature peut être effectué jusqu'au 30 mai 2017.

    Les modalités de candidatures sont précisées dans la plaquette ci-joint.

         

     

     

    Etudes sociologiques sur la lutte anti-vectorielle contre Aedes albopictus

    Un premier  article présente les résultats de la première enquête sociologique longitudinale mise en oeuvre dans les Alpes maritimes depuis l'introduction d'Aedes albopictus. Cette étude donne à voir des niveaux de connaissance croissants chez les populations concernant la présence de l'insecte et les gestes pour s'en protéger, mais aussi des confusions entre démoustication de confort et Lutte Anti-vectorielle.

    Source et accès à l'article : Cécilia Claeys and Elise Mieulet 2017. Climate change, biological invasionand emerging diseases : a longitudinal sociological study monitoring the spread of asian tiger mosquitoes in a european region, Soc. ekol. Zagreb, Vol. 25 (2016.), No. 1-2, DOI 10.17234/SocEkol.25.1.7

     

    Un deuxième article  publié dans Environnement Risques et Santé s'appuie sur une étude originale articulant entomolgie, écologie et sociologie. L'analyse porte sur les facteurs socio-écologiques favorisant la présence de moustiques vecteurs dans les jardins privés. Une comparaison réalisée entre deux sites de France métropolitaine et deux sites des Antilles française dégage des traits communs et des spécificités à ces territoires respectivement concernés par la présence d'Aedes albopictus et d'Aedes aegypti.

    Source et accès à l'article :  Claeys C., Robles C, Bertaudiere-Montes V, Deschamps-Cottin M, Megnifo HT, Pelagie-Moutenda R, Jeannin C, Sonor F, Dollin C, Sense M, Bravet P, Weill L, Demerrisse C, Mazurek H, Arrhegini L, Etienne M, Yebakima A, Gustave J, Fouque F. (2016) Socioecological factors contributing to the exposure of human populations to mosquito bites that transmit dengue fever, chikungunya and zika viruses: a comparison between mainland France and the French Antilles. Environ Risque Sante, 15.4:1-8. doi: 10.1684/ers.2016.0870.

     

     

     

    Guide de bonnes pratiques pour la lutte intégrée contre les moustiques

    L'AMCA (American Mosquito Control Association) publie une nouvelle version de son guide de bonnes pratiques pour la lutte intégrée contre les moustiques. Ce document aborde chaque étape des programmes de lutte, de la surveillance à l'évaluation de l'efficacité.

     

     

     

    Zika : résultats d'une enquête de séroprévalence en Polynésie française

    Un article publié dans Emerging Infectious Diseases rapporte les résultats d'enquêtes de séroprévalence conduites après l'épidémie de Zika ayant sévi en Polynésie française entre 2013 et 2014.

    La prévalence apparaît donc plus faible que celle qui était attendue puisqu'en population générale, cete prévalence est estimée à 49% avec une proportion de 50 % d'asymptomatiques et 50% de symptomatiques. Pour les enfants de 6 à 16 ans, la prévalence est toutefois plus élevée (66%) avec une proportion de symptomatiques plus importante, le ratio asymptomatiques-symptomatiques étant de 1 sur 2.

     

    Source : Aubry M, Teissier A, Huart M, Merceron S, Vanhomwegen J, Roche C, et al. Zika Virus Seroprevalence, French Polynesia, 2014–2015. Emerg Infect Dis. 2017;23(4):669-672.

      

     

    Les ports maritimes, voie d'introduction du typhus murin

    Un article publié dans Plos NTD suggère que la survenue de typhus murin est associée aux ports maritimes, en particulier ceux ayant un volume commercial important. Ce risque apparaît par conséquent comme une conséquence possible de la mondialisation et incite à la mise en place d'une surveillance de cette maladie autour des installations les plus à risque.

     

    Source : Kuo CC, Wardrop N, Chang CT, Wang HC, Atkinson PM. Significance of major international seaports in the distribution of murine typhus in Taiwan.  PLoS Negl Trop Dis. 2017 Mar 6;11(3):e0005430. doi: 10.1371/journal.pntd.0005430.

      

     

    Paludisme et orpaillage illégal en Guyane : un enjeu majeur de santé publique

    Un article publié dans le Bulletin épidémiologique hebdomadiare n°6 du 7 mars 2017 aborde le lien entre activités d'orpaillage et le risque de paludisme.

    Cette étude visait ainsi à déterminer la prévalence du paludisme chez les orpailleurs, les comportements associés ainsi que le niveau de résistance des parasites vis-à-vis des dérivés de l’artémisinine. Ce sont 421 orpailleursqui ont été inclus entre janvier et juin 2015. La prévalence du portage de plasmodies était en moyenne de 22,3% avec 84% d'asymptomatiques ce qui constitue un réservoir important de transmission dans la région. L’utilisation massive de dérivés de l’artémisinine associée à une mauvaise observance des traitements sont des facteurs de risque d’émergence de résistance.

     

    Source : Douine M, Musset L, Corlin F, Pelleau S, Lazrek Y, Mutricy L, et al. Paludisme et orpaillage illégal en Guyane : un enjeu majeur de santé publique. Bull Epidémiol Hebd. 2017;(6):102-9.

      

     

    Page 4 sur 74

    Vous pensez avoir observé un moustique tigre (Aedes albopictus) ? Vous souhaitez le signaler ?

    Accédez au portail de signalement dédié

    AG du CNEV 2016

    Veuillez trouver, ci dessous, les présentations de l'Assemblée Générale du CNEV et de la session thématique  "Vecteurs, Santé animale et Zoonoses" qui s'est tenue à Montpellier le 9 novembre 2016 :

    Présentation du bilan 2016 et perspectives 2017 du CNEV - Fabrice Chandre

    Présentation " Etat de réflexions sur le CNEV II "- Anne Bronner et Bernadette Worms

    Présentation sur " La dermatose nodulaire contagieuse " - Emilie Bouhsira et Frédéric Stachurski

    Présentation sur " La Besnoitiose " - Philippe Jacquiet

    Présentation sur " Présence de Hyalomma marginatum en France et risque de fièvre hémorragique de Crimée-Congo " & " Situation en France "- Philippe Marianneau et Laurence Vial

    Présentation sur " Le virus West Nile et autre encéphalites équines " - Sylvie Lecollinet

    Qu’est-ce que la lutte antivectorielle ?

    Dans son acception la plus large, la lutte antivectorielle comprend...

    En savoir plus...

    Qu'est ce qu'un vecteur ?

    Un vecteur est un arthropode hématophage (se nourrissant de sang) qui ...

    En savoir plus ...

    Free business joomla templates