Connexion



Fil d'actu (RSS)   picto rss         

Le Centre National d'Expertise sur les Vecteurs (CNEV) est une structure multidisciplinaire permettant de mobiliser rapidement et efficacement, dans une perspective d'aide à la décision, l'ensemble de l'expertise et des compétences françaises dans les domaines de l'entomologie médicale et vétérinaire, de la lutte anti-vectorielle et des sciences humaines et sociales appliquées à la Lutte Anti-Vectorielle.

Home

OMS : appel à candidature d'experts en contrôle des vecteurs

 

L'OMS est actuellement à la recherche, d'experts opérationnels et décisionnels dans les domaines du contrôle de vecteur pour soutenir les travaux du Groupe consultatif de contrôle des vecteurs (Vector Control Advisory Group ou VCAG) sur les outils innovants de lutte antivectorielle. La date limite pour postuler est fixée au le 10 Septembre.

Plus d'informations sur le site de l'OMS

  

 

Compétence vectorielle de moustiques du genre Culex au virus Zika : actualisation des connaissances

L’explosion de la propagation du virus Zika (ZIKV) dans la région Amérique a mis en évidence des modes de transmission et des formes de la maladie qui n’avaient jusqu’alors jamais été observés. Cette circulation sans précédent a également fait émerger certaines questions liées à la transmission vectorielle du virus, dont notamment un rôle potentiel de mosutiques du genre Culex (Ayres, 2016 ; Vogel, 2016). L’implication de moustiques du genre Culex dans la transmission (plus particulièrement Culex pipiens et Cx. quinquefasciatus) présenterait des conséquences importantes en termes de lutte antivectorielle. Cette hypothèse a depuis été très largement considérée du fait que ces espèces sont très largement répandues, qu’elles sont des vecteurs d’autres Flavivirus à tropisme neurologique comme par exemple le virus West Nile, et enfin car des informations en provenance du Brésil ont suggéré que Cx. quinquefasciatus était une espèce potentiellement compétente pour la transmission du virus Zika (Franca et al., 2016). Ces derniers travaux doivent être considérés avec précaution étant donné qu’ils n’ont pour l’heure uniquement fait l’objet d’articles de presse et de présentation en congrès, et n’ont toujours pas été validés dans le cadre d’un processus de revue scientifique.

Face à ce constat, plusieurs travaux visant à investiguer cette question ont été mis en œuvre. En particulier, des travaux expérimentaux visant à estimer la compétence vectorielle ont été conduits aux Etats-Unis (Aliota et al., 2016 ; Huang et al., 2016), en France (Amraoui et al., 2016) ainsi qu’en Italie (Boccolini et al., 2016) et ont ciblé des populations de Cx. pipiens et de Cx. quinquefasciatus. Pour chacun de ces travaux, les populations étudiées se sont montré réfractaires à l’infection par ce virus. Ces différents résultats sont par conséquent cohérents et ne suggèrent pas l’implication de moustiques du genre Culex dans la transmission du virus.

Sur cette base, la focalisation des efforts de lutte antivectorielle sur les espèces du genre Aedes (en particulier Ae. aegypti et Ae. albopictus) apparaît comme particulièrement justifiée.

 
 

Références :

Aliota MT, Peinado SA, Osorio JE, Bartholomay LC. Culex pipiens and Aedes triseriatus Mosquito Susceptibility to Zika Virus. Emerg Infect Dis. 2016 Oct 15;22(10). doi: 10.3201/eid2210.161082.

Amraoui F, Atyame-Nten C, Vega-Rúa A, Lourenço-de-Oliveira R, Vazeille M, Failloux AB. Culex mosquitoes are experimentally unable to transmit Zika virus. Euro Surveill. 2016;21(35):pii=30333. DOI: http://dx.doi.org/10.2807/1560-7917.ES.2016.21.35.30333

Ayres CF. Identification of Zika virus vectors and implications for control. Lancet Infect Dis. 2016 Mar;16(3):278-9. doi: 10.1016/S1473-3099(16)00073-6.

Boccolini D, Toma L, Di Luca M, Severini F, Romi R, Remoli ME, Sabbatucci M, Venturi G, Rezza G, Fortuna C. Experimental investigation of the susceptibility of Italian Culex pipiens mosquitoes to Zika virus infection. Euro Surveill. 2016;21(35):pii=30328. DOI: http://dx.doi.org/10.2807/1560-7917.ES.2016.21.35.30328

Franca RF, Neves MH, Ayres CF, Melo-Neto OP, Filho SP. First International Workshop on Zika Virus Held by Oswaldo Cruz Foundation FIOCRUZ in Northeast Brazil March 2016 - A Meeting Report. PLoS Negl Trop Dis. 2016 Jun 3;10(6):e0004760

Huang YS, Ayers VB, Lyons AC, Unlu I, Alto BW, Cohnstaedt LW, Higgs S, Vanlandingham DL. Culex Species Mosquitoes and Zika Virus. Vector Borne Zoonotic Dis. 2016 Aug 24. [Epub ahead of print]

Vogel G. Infectious Disease. Mosquito hunters search for Zika vectors. Science. 2016 Jun 3;352(6290):1152-3.

   

 

Suspicion d'un cas autochtone de fièvre hémorragique de Crimée-Congo (CCHF) en Espagne

Les autorités espagnoles investiguent la possibilité d'une transmission autochtone de CCHF en Espagne (région de Castille-et-León) suite au décès d'un homme et de la contamination d'une infirmière l'ayant pris en charge. La notion d'une piqure de tique chez cet homme est rapportée. Si cette transmission était avérée, elle représenterait la première transmission autochtone de CCHF en Europe de l'Ouest (la maladie étant, en Europe, limitée aux Balkans).

Plus d'informations disponibles au lien suivant : http://www.scientificamerican.com/article/first-local-case-of-tick-borne-disease-kills-man-in-spain/

Ceci est à mettre en perspective avec des précédentes données liées à la présence du virus chez des tiques (Hyalomma lusitanicum) dans la région de Caceres (Estrada-Peña et al., 2012).

    

 

Zika aux Antilles-Guyane : point sur la situation épidémiologique

La CIRE Antilles-Guyane actualise la connaissance de la situation épidémiologique au regard de la circulation du virus Zika aux Antilles-Guyane.

En Martinique, alors qu'une décroissance avait précédemment été observée, un maitien de la ciruclation virale est observé, qui pourrait s'expliquer par une augmentation des consultations médicales (réouverture des cabinets en période de rentrée).

En Guadeloupe, la décroissance de l’épidémie se poursuit.

En Guyane, une transmission autochtone est observée le long des fleuves. L'épidémie semble terminée à Kourou ainsi que sur le secteur à l'Ouest de l'île de Cayenne. Une diminution à Cayenne doit être confirmée dans les prochianes semaines.

A Saint-Martin, une tendance à la hausse - nécessitant toutefois d'être confirmée dans les prochaines semaines - est observée.

 

 

A Saint-Barthélemy, le nombre de cas évocateurs est de nouveau en hausse.

 

L'ensemble des informations épidémiologique est disponible au sein du Point épidémiologique du 01 septembre 2016 - N° 34/ 2016.

 

 

 

OMS : note de synthèse sur le vaccin contre la dengue

L'OMS a publié une note de synthèse sur le vaccin contre la dengue.

En l'état des connaissances disponibles, l'OMS propose notamment que "les pays devraient envisager l’introduction de vaccin CYD-TDV [Dengvaxia] contre la dengue uniquement dans les contextes géographiques (nationaux ou infranationaux) où les données épidémiologiques indiquent une forte charge de morbidité de la dengue", ce niveau de risque étant apprécié par la séroprévalence de la population ciblée.

L'OMS précise également que toute campagne de vaccination doit s’inscrire dans une stratégie globale de lutte contre la dengue comprenant des activités efficaces de lutte antivectorielle, la prestation de soins cliniques selon les meilleures pratiques ainsi que sur une stratégie ciblée de communication.

Accès direct à la synthèse de l'OMS sur les données disponibles et la position de l'agence en termes de de santé publique.

    

 

Présence de la tique Hyalomma marginatum en France métropolitaine

Une étude publiée dans la revue Ticks and Tick-borne Diseases apporte de nombreux éléments relatifs à l'installation de Hyalomma marginatum, tique vectrice du virus de la fièvre de Crimée-Congo, dans le sud de la France. Plusieurs adultes ont notamment été collectés dans un même lieu à plusieurs années d'intervalle, ainsi que sur des animaux n'ayant pas été déplacés. Cette étude a également permis de démontrer l'introduction de stades immatures, probablement par le biais de migrations aviaires trans-méditerranéennes.

 

Référence :

Vial L, Stachurski F, Leblond A, Huber K, Vourc'h G, René-Martellet M, Desjardins IBalnça G, Grosbois V, Pradier S, Gély M, Appelgren A, Estrada-Pena A, 2016. Strong evidence for the presence of the tick Hyalomma marginatum Koch, 1844 in southern continental France. Ticks and Tick-Borne Diseases, In press. http://dx.doi.org/10.1016/j.ttbdis.2016.08.002

 

 

Antilles-Guyane: point épidémiologique sur Zika

Décroissance de l'épidémie en Martinique et Guadeloupe. En Guyane le nombre hebdomadaire de cas cliniquement évocateurs de Zika était stable et faible au cours du mois d'août. Plus de détails dans le point épidémiologique n°33 du 25/08/2016 publié par la Cire Antilles-Guyane.

 

Page 9 sur 74

Vous pensez avoir observé un moustique tigre (Aedes albopictus) ? Vous souhaitez le signaler ?

Accédez au portail de signalement dédié

AG du CNEV 2016

Veuillez trouver, ci dessous, les présentations de l'Assemblée Générale du CNEV et de la session thématique  "Vecteurs, Santé animale et Zoonoses" qui s'est tenue à Montpellier le 9 novembre 2016 :

Présentation du bilan 2016 et perspectives 2017 du CNEV - Fabrice Chandre

Présentation " Etat de réflexions sur le CNEV II "- Anne Bronner et Bernadette Worms

Présentation sur " La dermatose nodulaire contagieuse " - Emilie Bouhsira et Frédéric Stachurski

Présentation sur " La Besnoitiose " - Philippe Jacquiet

Présentation sur " Présence de Hyalomma marginatum en France et risque de fièvre hémorragique de Crimée-Congo " & " Situation en France "- Philippe Marianneau et Laurence Vial

Présentation sur " Le virus West Nile et autre encéphalites équines " - Sylvie Lecollinet

Qu’est-ce que la lutte antivectorielle ?

Dans son acception la plus large, la lutte antivectorielle comprend...

En savoir plus...

Qu'est ce qu'un vecteur ?

Un vecteur est un arthropode hématophage (se nourrissant de sang) qui ...

En savoir plus ...

Free business joomla templates