Connexion



Fil d'actu (RSS)   picto rss         

Le Centre National d'Expertise sur les Vecteurs (CNEV) est une structure multidisciplinaire permettant de mobiliser rapidement et efficacement, dans une perspective d'aide à la décision, l'ensemble de l'expertise et des compétences françaises dans les domaines de l'entomologie médicale et vétérinaire, de la lutte anti-vectorielle et des sciences humaines et sociales appliquées à la Lutte Anti-Vectorielle.

Home

Le Chikungunya aux Amériques sous un angle historique

Halstead, dans un article publié dans Emerging Infectious Diseases, propose des éléments historiques, relatifs à la clinique et l'épidémiologie, pour discuter la réapparition du chikungunya aux Amériques environ 200 ans après  d'absence. Les confusions entre le chikungunya et la dengue - et les conséquences en termes d'appelation même de cette dernière - sont abordées.

A travers la rétrospective de la circulation du chikungunya, on notera également avec intérêt que la maladie est également suspectée d'avoir circulée à La Réunion en 1872, suite à une épidémie en 1870 à Zanzibar.

 

Source : Halstead SB: Reappearance of chikungunya, formerly called dengue, in the Americas. Emerg Infect Dis. 2015; 21(4)

 

 

Etude clinique d'un vaccin contre le chikungunya

Une étude publiée dans The Lancet Infectious Diseases rapporte les résultats d'une étude clinique d'un vaccin contre le chikungunya. Cette étude clinique de phase I a été réalisée par une société de biotechnologie autrichienne et l'Institut Pasteur à Paris .

Ce candidat vaccin, basé sur le vaccin recombinant de la rougeole, semble prometteur tant en termes d'efficacité que d'innocuité. Ainsi, "Le vaccin expérimental a induit des anticorps neutralisants contre le virus du chikungunya dans tous les groupes dès la première immunisation, les taux de séroconversion des participants étant de 44 % dans le groupe ayant reçu la dose faible, 92 % dans le groupe ayant reçu la dose moyenne, et 90 % dans le groupe ayant reçu la dose élevée. L'immunogénicité du vaccin expérimental n'a pas été affectée par l'immunité préexistante contre la rougeole. La deuxième vaccination de rappel a entraîné la séroconversion de 100 % des participants dans tous les groupes ayant reçu le vaccin expérimental".

Le vaccin expérimental a induit des anticorps neutralisants contre le virus du chikungunya dans tous les groupes dès la première immunisation, les taux de séroconversion* des participants étant de 44 % dans le groupe ayant reçu la dose faible, 92 % dans le groupe ayant reçu la dose moyenne, et 90 % dans le groupe ayant reçu la dose élevée. L'immunogénicité du vaccin expérimental n'a pas été affectée par l'immunité préexistante contre la rougeole. La deuxième vaccination de rappel a entraîné la séroconversion de 100 % des participants dans tous les groupes ayant reçu le vaccin expérimental.

 

Pour plus d'informations, lien vers l'étude et lien vers le communiqué de l'Institut Pasteur.

 

 

Changement climatique et maladies à transmission vectorielle

The royal society publie un recueil d'articles dans un numéro spécial sur le "changement climatique et maladies à transmission vectorielle".

Ce numéro thématique aborde aux travers de différents aspects les stratégies de lutte et de contrôle des vecteurs, de leurs pathogènes prenant en compte les changements climatiques.

Accès direct au volume 370 d'Avril 2015.

 

Chikungunya en Guyane: Point sur la situation épidémiologique

La CIRE Antilles-Guyane présente l'évolution temporo-spatiale de l'épidémie de chikungunya en Guyane dans le point épidémiologique n°04/2015.

 

Filariose en Nouvelle-Calédonie : enquête sérologique

Un article publié dans la revue Parasites and Vectors rapporte les résultats d'une enquête sérologique de la filariose lymphatique en Nouvelle-Calédonie.

La prévalence de l'antigénémie filarienne a ainsi été évaluée à 0,62 % (7 individus positifs sur 1035 testés). Celle-ci est donc inférieure au seuil d'endémie fixé par l'OMS à 1%.

Cependant, parmi les individus présentant une antigénémie filarienne, deux n'ont jamais voyagé en dehors de la Nouvelle-Calédonie et un a uniquement voyagé en zone non endémique, ce qui ne permet pas de conclure quant à une élimination de la maladie en Nouvelle-Calédonie.

Le principal vecteur du Pacifique, Aedes polynesiensis, ne semble pas présent en Nouvelle-Calédonie, aussi, le vecteur potentiel serait Ae. vigilax, ce qui tendrait à limiter le risque d'émergence de cette parasitose dans ce territoire.

 

Référence : M Daures, J Champagnat, A Pfannstiel, F Ringuenoire, JP Grangeon, D Musso. Filariasis serosurvey, New Caledonia, South Pacific, 2013. Parasites & Vectors, 2015. 8:102.

    

 

Vigilance des maladies exotiques

Le numéro 66 de janvier 2015 du Bulletin épidémiologique, santé animale et alimentation est dédié à la vigilance vis-à-vis des maladies exotiques.

Ce numéro spécial propose plus de vingts articles, abordant différents aspects de cette large problématique tels que l'organisation de la maîtrise de ces risques tant au niveau international que national, les outils de la vigilance, les vecteurs et maladies vectorielles...

Accès direct au BE n°66 de janvier 2015.

   

 

Elimination du paludisme à La Réunion : étude de cas

 

Le Programme de lutte antipaludique de l’OMS et le Global Health Group de l’Université de Californie à San Francisco, avec l’appui de la Fondation Bill & Melinda Gates, ont lancé une nouvelle série d’études de cas sur l'élimination du paludisme intitulé Eliminating malaria. Par le biais de cette série, les programmes nationaux de lutte contre le paludisme et les chercheurs apportent de nouvelles données sur les approches qui fonctionnent – et celles qui ne fonctionnent pas – pour atteindre et maintenir une interruption complète de la transmission.

Au sein de cette série l'étude de cas n°7 est dédiée à l'île de La Réunion.

Accès direct au document "Élimination du paludisme sur l’île de La Réunion : 40 ans plus tard".

Lien vers le site de l'OMS proposant l'ensemble des études de cas.

 

 

Page 2 sur 44

Vous pensez avoir observé un moustique tigre (Aedes albopictus) ? Vous souhaitez le signaler ?

Accédez au portail de signalement dédié

Journée thématique " Tiques " Maisons-Alfort ENVA

Le Cnev organise une journée thématique dédiée aux " Tiques et aux maladies à tiques: impacts en santé humaine et vétérinaire".

Cette journée se déroulera le 20 mai 2015 à l'Ecole Nationale Vétérinaire de Maisons-Alfort.

L'inscription est gratuite, ouverte à tous mais obligatoire pour des questions d'organisation.

Accès au programme et au bulletin d'inscription.

 Accès direct au questionnaire visant à réaliser un inventaire des

" Collections vivantes (élevages) d'arthropodes
d'intérêt médical et vétérinaire "

Qu’est-ce que la lutte antivectorielle ?

Dans son acception la plus large, la lutte antivectorielle comprend...

En savoir plus...

Qu'est ce qu'un vecteur ?

Un vecteur est un arthropode hématophage (se nourrissant de sang) qui ...

En savoir plus ...

Free business joomla templates