Fil d'actu (RSS)   picto rss         

Le Centre National d'Expertise sur les Vecteurs (CNEV) est une structure multidisciplinaire permettant de mobiliser rapidement et efficacement, dans une perspective d'aide à la décision, l'ensemble de l'expertise et des compétences françaises dans les domaines de l'entomologie médicale et vétérinaire, de la lutte anti-vectorielle et des sciences humaines et sociales appliquées à la Lutte Anti-Vectorielle.

Home

Revue sur la biologie des moustiques mâles en lien avec la lutte génétique

Une revue des connaissances récentes sur la biologie des moustiques mâles, en lien avec la lutte génétique, vient d'être publiée dans Acta Tropica. Cet article présente les différentes recherches en cours financées par la FAO et AIEA, et aborde différents aspects de la biologie et du comportement des mâles: nutrition, dispersion, comportement sexuel...toutes ces études étant des préalables nécessaires pour garantir l'efficacité des programmes de lutte basées sur la technique de l'insecte stérile (TIS).

 

 

 

Publication de l'arrêté relatif à l'utilisation et à la distribution de produits biocides

 

L'arrêté relatif aux conditions d’exercice de l’activité d’utilisateur professionnel et de distributeur de certains types de produits biocides a été publié au Journal Officiel du 19 novembre 2013.

Cet arrêté concerne notamment les opérateurs publics et privés de lutte antivectorielle.

Accès direct à l'arrêté du 9 octobre 2013.

 

Parution d'un dossier d'Agropolis International consacré aux collections

Agropolis International vient de publier un dossier thématique consacré aux "Collections taxonomiques, collections vivantes et ressources génétiques pour la biodiversité". Ce dossier fait l’inventaire des collections taxinomiques et vivantes ainsi que des ressources génétiques gérées par les laboratoires et institutions de recherche de la Région Languedoc-Roussillon.

 

 

Appel d'offres pour la mise en place d'un réseau européen sur la distribution des arthropodes vecteurs

L'EFSA, en lien avec l'ECDC, lance un appel à candidatures pour la mise en place d'un réseau de partage de données sur la distribution géographique des vecteurs en Europe. Cette initiative s'inscrit à la suite du projet Vbornet, financé par l'ECDC et qui arrive à son terme.

La date limite de réponse a été fixée au 31 janvier 2014.

 

 

Situation de la dengue en Martinique

La CIRE Antilles-Guyane a publié un point épidémiologique sur l'épidémie de dengue en Martinique.

L'île est toujours en situation épidémique, même si la plupart des indicateurs sont à la baisse, tendance qui reste toutefois à confirmer.

 

 

Capture de phlébotomes infectés par des Leishmania au sein de la communauté urbaine de Marseille

Une étude menée dans la communauté urbaine de Marseille par Faucher et al. a investigué la transmission urbaine de leishmanies et de phlébovirus. Pour ce faire, 33 stations de piègeages ont été déployées. Des phlébotomes ont été systématiquement capturés, dont une très large majorité appartenant à l'espèce Phlebotomus perniciosus. La présence de Leishmania infantum a été détectée dans environ 5% des pools constitués, alors que la présence du virus Massilia - phlébovirus dont la pathogénicité humaine reste inconnue - l'a été dans environ 2% des pools.

Cette étude montre ainsi le développement de phlébotomes vecteurs de la leishmaniose et d'arbovirus au sein de la ville de Marseille, accompagné d'un risque de transmission d'agents pathogènes.

Les environnements les plus à risque identifiés par les auteurs de l'étude sont les centres équestres et, dans une moindre mesure, certains jardins publics, qui, combinés à une forte prévalence de leishmaniose parmi les chiens (80%), incitent à mieux considérer ce risque au niveau de zones à forte densité humaine.

 

Référence : Faucher B, Bichaud L, Charrel R, Mary C, Izri A, de Lamballerie X, Piarroux R. Presence of sandflies infected with Leishmania infantum and Massilia virus in Marseille urban area. Clin Microbiol Infect. 2013.

 

 

Résistance multiple de Culex quinquefasciatus aux insecticides dans l'Océan Indien

Une étude menée par Pocquet et al. et publiée dans Plos one a permis d'observer que la résistance de Culex pipiens quinquefasciatus aux familles d'insecticides les plus utilisées en lutte anti-vectorielle (organochlorés, organophosphorés et pyréthrinoïdes) était largement répandue dans l'ouest de l'Océan Indien.

L'étude a été conduite sur des populations provenant de Madagascar, Mayotte et l'île Maurice. Les résultats montrent que plusieurs mécanismes sont impliqués (résistance métabolique et mutation de cible). Une distribution hétérogène des allèles de résistance a été observée, probablement en raison des différences de pratiques de LAV selon les territoires.

 

 

Page 12 sur 35

Vous pensez avoir observé un moustique tigre (Aedes albopictus) ? Vous souhaitez le signaler ?

Accédez au portail de signalement dédié

 Accès direct au questionnaire visant à réaliser un inventaire des

" Collections vivantes (élevages) d'arthropodes
d'intérêt médical et vétérinaire "

Qu’est-ce que la lutte antivectorielle ?

Dans son acception la plus large, la lutte antivectorielle comprend...

En savoir plus...

Qu'est ce qu'un vecteur ?

Un vecteur est un arthropode hématophage (se nourrissant de sang) qui ...

En savoir plus ...

Free business joomla templates